High Tech

Qu’est-ce que l’électronique numérique ?

By  | 

Tout le monde a déjà entendu les termes « analogique » et « numérique », souvent dans un contexte qui parle du signal de la télévision (avec l’apparition de la TNT) ou encore d’internet. Mais qu’est-ce que l’électronique numérique exactement ? Quelle est la différence avec l’électronique analogique et que permet-elle de faire ?

Se lancer dans la conception d’un projet électronique

De nombreux entrepreneurs, porteurs de projets et pépinières de talents ont des idées innovantes d’appareils capables de changer la vie de leurs utilisateurs, ou d’améliorer le quotidien et de faire progresser la technologie. Or, si tout le monde peut avoir une idée de génie, tout le monde n’est pas forcément capable de passer de l’idée à la réalisation. Les compétences requises pour amener un projet d’appareil inédit à exister pour de bon sont très nombreuses et très pointues. C’est la raison pour laquelle, dans les bureaux d’études électroniques tels que ceux d’innovel.fr, on s’attache à étudier, analyser et optimiser ces projets novateurs qui se destinent à une future mise sur le marché. En accompagnant les porteurs de projets, le bureau d’étude les aide à rendre leur idée plus concrète et surtout, réalisable avec des contraintes physiques, financières ou encore de production de masse.

Electronique, électricité et numérique

L’électronique, c’est la science des systèmes qui utilisent l’électricité de manière intelligente, notamment pour manipuler des informations. Utilisée comme source d’énergie, l’électricité ne sert pas qu’à allumer des ampoules (énergie lumineuse), chauffer un logement (énergie thermique) ou propulser un véhicule (énergie mécanique). En effet, l’électricité a la propriété étonnante de pouvoir porter une information d’un émetteur à un récepteur, principalement en faisant varier la tension et le courant. Etudiée depuis les années 60, l’une des applications modernes de cette propriété de l’électricité a permis la création de l’ordinateur.

L’électronique moderne s’attache en particulier à cette capacité de portage de l’information par l’électricité, mais aussi à son transport et à son traitement. Ce domaine d’étude se subdivise lui-même en 3 branches : l’électronique de puissance, qui s’intéresse à l’énergie des signaux électriques proprement dite, l’électronique analogique qui s’intéresse surtout à l’information contenue dans ces signaux, et enfin l’électronique numérique qui prend progressivement la relève de l’analogique grâce aux solutions qu’elle a apporté à certains défauts de l’analogique.

L’électronique numérique, la solution à tout ?

L’électronique numérique a réduit la problématique du bruit de l’analogique, en limitant le nombre d’états du signal c’est à dire en les ramenant à une succession de 0 et de 1. Une fois simplifiés, ces signaux sont traités au moyen de « portes logiques » (non, et, ou, ou exclusif) qui permettent de réaliser un nombre incroyable d’opérations sur les nombres, mais aussi de créer des mémoires littéralement capables de retenir l’information. L’électronique numérique moderne a ainsi abouti à la création des microprocesseurs et des puces (microcontrôleurs), gérés par des logiciels de plus en plus complexes.

Cette évolution majeure de la technologie moderne a largement ouvert le champ des possibles aux porteurs de projets d’appareils électroniques. Mais peut-on vraiment tout créer ? C’est là le rôle du bureau d’études électroniques : déterminer si, en l’état, le projet est réalisable, et surtout, s’il est réaliste par rapport aux contraintes financières et de production.